• aux echos d'alger
  • aux echos d'alger
  • aux echos d'alger
  • aux echos d'alger
  • aux echos d'alger
  • aux echos d'alger

EDITORIAL N°148

 

Février 2020 a la 11ème distribution de ses « Bobards d’or » pour les délateurs, les menteurs, les zélateurs, les censeurs, qu’il faut remettre à leur place.

Cette cérémonie parodique des « Bobards d’Or » distingue les « meilleurs journalistes », ceux qui n’hésitent pas à mentir délibérément pour servir le politiquement correct.


25 journalistes sont sur la liste de départ, regroupés en 5 catégories :

  • le Bobard du Vivre Ensemble

  • le BobarC-en –Ciel

  • le Bobard Sans Frontières

  • les Décodeurs Décodés

  • le Bobard du Stagiaire

Toutes ces catégories pour dire, tout simplement « Nous racontons des bobards non parce qu’ils décrivent ce qu’ils voient, mais parce qu’ils racontent ce qu’il faut faire croire ».


Nous l’avons bien compris.


Tous ces petits laquais du système, ne sont pas dans l’information mais dans la désinformation partisane. Ils nous enfument, voulant faire croire que :


  • le bobard du « vivre ensemble » est possible: y croient-ils ? Il y a 50 ans, oui … aujourd’hui la société est trop… abîmée par des us, des coutumes qui s’entrechoquent.Pour aller dans le sens qu’ils souhaitent, ils vont jusqu’à écrire qu’il y a des élus « intelligents, ouverts » qui autorisent la baignade en burkini dans les piscines de leur ville. Donc…Pour l’hygiène, ne faut-il pas passer sous la douche avant d’entrer dans piscine ?
  • Le bobarc-en-ciel : vis-à-vis d’eux, les normaux sont « anormaux »,

  • Le bobard sans frontières. Ces gens se revendiquent-ils « citoyens du monde » ? Je ne pense pas, car ailleurs, ils n’auraient pas cette liberté de parler, de raconter des mensonges.

  • Les décodeurs décodés : ils arrivent à décoder à leur manière, les chiffres donnés par l’INSEE sur l’immigration, les migrants sauvés en Méditerranée, le chômage, ...Bizarrement, pour eux, les chiffres ne sont pas catastrophiques, alors que nous vivons: les « gilets jaunes » et les revendications, les jeunes en recherche d’emploi, les hôpitaux en grande souffrance, les emplois précaires, une sécurité sociale à deux vitesses (les pauvres, les riches, les français et ceux qui ne le sont pas), des sociétés qui délocalisent à l’étranger et qui laissent des centaines d’hommes et de femmes dans la détresse, le monde paysan en détresse,…

J’allais oublier, il y a aussi :

  • le Bobard Culturel. Une certaine radio sensée être « culturelle », tient le pompon en expliquant que si les statues antiques sont blanches, c’est parce qu’elles ont été blanchies par le « racisme culturel des Européens » … tenez-vous bien ??? … de… Pline l’Ancien né en l’an 23 après Jésus-Christ, jusqu’à… Adolf Hitler !!!Il fallait le dire et ils l’ont dit !

Ce qui compte pour eux c’est de: faire de la propagande médiatique, de retenir l’attention, de décrypter les normes du politiquement correct, au point de raconter tout et n’importe.

Entre autres :


-  L’insistance sur l’origine des militaires tués lors de l’attentat de Montauban le 15 mars 2012 : pour ces désinformateurs, tous étaient musulmans… cela faisait mieux « tués par leurs frères » ! Sauf que l’un d’eux, Abel, était chrétien, qu’il a eu des obsèques religieuses à la cathédrale de Montauban. Que sa maman, digne et très discrète, n’est pas la dame qui va à la rencontre des jeunes en tenant des conférences.


Rien n’a changé depuis.


  • Le prêtre assassiné dans son église : l’acte de jeunes désœuvrés,
  • toutes les tueries sont « l’œuvre » de malades mentaux, d’enfance malheureuse,
  • Le tueur de la Préfecture de Paris, pour eux : pas inscrit dans une logique terroriste…
  • La personne arrêtée, comme étant Xavier Dupont de Ligonnès,
  • les politiques qui traînent des « casseroles », subissent un véritable massacre, lorsqu’ils ne sont pas de leur bord.
  • et puis, il y a Notre Histoire, déformée par une volonté de méconnaissance et d’étouffement.
  • et puis, et puis… il y a les censures.

On accuse certaine formation politique de répandre la haine. Mais que font ces gens avec leurs agissements, si ce n’est diviser une société ? En dénigrant les uns, en encensant les autres.


Ceux qui recevront le « Bobard d’Or » pourront être fiers : leurs années d’études de journalisme seront récompensées. Peu importe ce qu’ils disent ou écrivent, l’analyse qui peut être faite, pour eux c’est la distinction et le trophée qui comptent !Ils donnent une piètre opinion du journalisme en éclaboussant leur profession.


Heureusement ! Je suis loin de leur ressembler car je ne suis pas journaliste.Je m’adresse à mes compatriotes qui comprennent ce que je veux dire. Pour eux et comme eux, je ne suis qu’une petite Pieds-Noirs qui ose apporter son grain de sel dans des situations plus que douteuses. Et surtout lorsqu’elles nous touchent.Très belles fêtes de Pâques avec en souvenir les Pâques de là-bas.

 

Francette MENDOZA